• Antoine Station

GCDO#06 - Peter Knight - Des inconnus sur la lune

Mis à jour : févr. 12




Le troisième chant du Srimad-Bhagavatam nous dit : “Ainsi, malgré l’incapacité de nos sens grossiers à les percevoir, il existe bien des êtres sur la Lune, supérieurs même à ceux qui habitent la Terre.” (La Bhagavad-Gītā VIII, 25)

Suite à la découverte de dômes sur la Lune et Mars dès les années 1950 et au vol du plan du disque volant de Nikola Tesla, on peut comprendre comment une organisation d’obédience nazie peut capter, à travers tous les cratères des volcans de la Terre et d’autres planètes, l’énergie cosmo-tellurique électromagnétique grâce à des dispositifs de type Tesla comme dans Les Envahisseurs, ces werewolves au petit doigt raide de la série (NDLR : cf. les précédents article de Peter Knight). Des informations récentes révèlent que cette organisation exploiterait des mines sur d’autres planètes pour en extraire de l’or et des diamants depuis la guerre froide.

Notamment, “le Luxembourg veut être le premier pays européen à exploiter les gisements précieux contenus par les astéroïdes ou la Lune.” Les experts du droit de l’espace ont déclaré que les ressources spatiales sont des biens communs pour tous. Ils s’appuient pour cela, notamment, sur l’article 2 du traité sur l’espace extra-atmosphérique de 1967 qui stipule que “l’espace extérieur, y compris la Lune et d’autres corps célestes, n’est pas soumis à l’appropriation nationale par revendication de souveraineté, par l’usage ou l’occupation, ou par tout autre moyen”.

“Malgré ces traités, les États-Unis ont néanmoins adopté une Loi spatiale qui leur permet de s’approprier des ressources dans l’espace. Une décision qui va très vraisemblablement contraindre le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies à amender un certain nombre d’articles de ses Traités et Principes pour tenir compte de la privatisation de l’espace. Ces aspects de la conquête de l’espace, ainsi que la question de la propriété, étaient bien sûr absents des préoccupations des pays membres de l’ONU lorsqu’à la fin des années 1960 ils ont réglementé les activités spatiales.”

Mais qu'est-ce qui rend la lune si intéressante ? C'est ce que nous verrons avec Peter Knight dans les pages de GCDO.


La suite dans les pages de Génération Cités d'Or #06 :

https://www.generationcitesdor.com/page-d-articles/g%C3%A9n%C3%A9ration-cit%C3%A9s-d-or-06-automne-2020-format-papier

195 vues0 commentaire

©2019 by Génération Cités d'Or. Proudly created with Wix.com