• Antoine Station

Elisabeth de Caligny - L'ordre des Choses


Découvrez le premier roman d'Elisabeth de Caligny : l'Ordre des Choses

et précommandez-le avant le 20 décembre pour le recevoir juste avant Noël : https://fr.ulule.com/e2c/


Ce roman est à la fois un roman d’humour et d’amour, d’amitié aussi. Un thriller sur fond de « fantastique » de même qu’une plongée dans d’antiques croyances. Le titre du livre – « L’ordre des choses » – est très évocateur. Il amène, en effet, cette femme à une réflexion sur elle-même mais aussi sur ce monde bousculé par la pandémie et l’instabilité. Un monde sans repères où la destinée de chaque individu tendra vers le pire ou le meilleur, selon les choix qu’il fera. On découvrira ainsi que la connaissance d’un passé, qu’il soit ancestral ou individuel, voire même intemporel, peut transformer un futur, parfois pour le meilleur...


En voici quelques lignes :

"Je reconnaissais vaguement des scènes de ma vie que j’avais oubliées, jusqu’à ce qu’une pensée plus intense que les autres s’impose à moi. Celle-là résonna comme une évidence, celle que je ne m’étais jamais sentie à ma place. Souvent je m’étais demandé qui j’étais vraiment et d’où je venais. La réponse m’arrivait enfin : « Tu es de nulle part ». Oui, c’était cela, je venais de nulle part et je me sentais apatride. Une apatride égarée sur une planète d’agités, et le pire est que j’avais tout fait pour leur ressembler. Oh bien sûr, au début je m’étais donné un mal de chien pour que ma différence ne se voie pas trop, et surtout pour écarter ces pensées dérangeantes et culpabilisatrices qui me harcelaient bien souvent. Le plus incroyable est que j’y étais parvenue, et même on ne peut mieux, au point de finir par oublier qui j’étais. (...) J’évoquai enfin les trois druidesses de Sena qui étaient manifestement celles que nous avions vues apparaître la veille, flottant au-dessus des flots, en lui expliquant que certaines légendes voulaient qu’elles aient fait une halte ici après avoir abandonné leur île. Le seul commentaire qu’il s’autorisa les concernait. Lui aussi les avaient reconnues, car il savait. Il en était question, comme du secret du « Trou aux Druidesses » et de quelques autres, dans les archives qu’il avait consultées au château..."


A découvrir aussi dans sa version audio :



https://fr.ulule.com/e2c/

779 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2019 by Génération Cités d'Or. Proudly created with Wix.com