• Antoine Station

VALENTINE DENCAUSSE Alias Mme FRAYA et la science des Nombres



Étude réalisée par Maud Millet

en collaboration avec Arnold Rettenbacher


Le but de cette étude n’est pas de retracer la carrière de cette célèbre voyante ayant vécu au XIXe siècle, qui fut largement décrite dans un article élogieux de Magali Cazottes (à découvrir en cliquant sur ce lien), écrivain et chiromancienne, en 2016, mais d’aborder la personnalité de cette femme d’exception à travers la Science des Nombres, car les nombres parlent… Je vous invite à les suivre pas à pas depuis le jour de sa naissance …


Après l’obtention de sa date de naissance via son acte de naissance, confirmée dans son acte de mariage, je suis en mesure d’établir l’analyse alphanumérique de la voyante avec fiabilité car, dans le passé, une erreur sur cette date de naissance avait été commise par la journaliste Simone de Tervagne qui avait été en relation plusieurs années avec Mme Fraya.


Elle est née le vendredi 20 Mai 1871 à 10 heures du soir.


Acte de Naissance :




On lui donna les prénoms de : Marie, Marguerite, Cécile, Clotilde, Valentine.

Or, curieusement, son entourage l’appela par son cinquième prénom : Valentine.

Voyons le nombre de lettres et de chiffres que comportent tous ses prénoms :

Marie............................................................. 5 lettres

+ 4 1 2 1 5....................................................... = 13

Marguerite.................................................. 10 lettres

+ 4 1 2 3 6 5 2 1 9 5........................................ = 38

Cécile............................................................ 6 lettres

+ 2 5 2 1 3....................................................... = 18

Clotilde......................................................... 8 lettres

+ 2 3 7 9 1 3 4 5.............................................. = 34

Valentine....................................................... 9 lettres

+ 6 1 3 5 5 9 1 5 5........................................... = 40


Total en lettres : 5 + 10 + 6 + 8 + 9 = 38 = 3 + 8 = 11

Total en chiffres de tous ses prénoms : 13 + 38 + 18 + 34 + 40 = 143 = 1 + 4 + 3 = 8


Valentine Dencausse en lettres et en chiffres = 9 + 9 + 40 + 40 = 98 = 17 = 1 + 7 = 8 !

Nom patronymique DENCAUSSE :

* En Lettres ……………………………… = 9

* En Chiffres : 4 5 5 2 1 6 6 6 5 ………….. = 40

* Total …………………………………….. = 49

4 + 9 = 13


Constat : isolé, son patronyme devient un nombre « karmique » qui serait d’ordre familial vraisemblablement lié à sa fille.


Autre constat : si nous examinons l’acte de mariage, nous voyons que son époux avait 34 ans ( 3 + 4 = 7 ) et qu’elle avait 18 ans – leur différence d’âge était de 16 ans (1 + 6 = 7 ).

Le nom de son époux est Louis Delmas :

* En lettres …………………………………= 11

* En chiffres : 3 7 6 1 6 4 5 3 4 1 6 = 46 = 4 + 6 = 10

Total …………………………. = 21

2 + 1 = 3

Remarque : Valentine Dencausse porte le nombre 8 en lettres et en chiffres.

Si nous additionnons le 8 de Valentine et le 3 de Louis, nous avons : 8 + 3 = 11. Or, si nous additionnons 1 + 1 = 2, nous avons la « dualité » qui fut celle du couple qui se sépara au bout du 5e jour ( 2 + 5 = 7 ! )


Le total des âges des époux est égal à :

34 + 18 = 52 = 5 + 2= 7 !!


Force est de constater que ce mariage ne fut pas placé sous une bonne étoile puisque Valentine quitta son époux le cinquième jour, victime de violence conjugale. Une fille naîtra de cette malheureuse union qui sera, dira-t-elle, « son karma »… Ce fut le cas hélas. Les époux Delmas divorcèrent le 26 Juin 1896 pardevant le Tribunal Civil de Toulouse, c'est-à-dire SEPT années après leur mariage qui avait eu lieu le 10 Juin 1889 à 11 heures du matin.

Remarque :

- Nous retrouvons le 10 qui correspond à son heure de naissance et le 11 à celui de l’ensemble de ses prénoms en lettres.


- Le mot « divorce » comporte … 7 lettres


- Le mot « Toulouse » comporte … 8 lettres, chiffre qui correspond à la date du divorce : 26 ( 2 + 6 = 8)

Si nous additionnons le 7 et le 8 nous avons :

7 + 8 = 15 = 1 + 5 = 6 = DELMAS en lettres

Toutes ces « concordances » sont pour le moins troublantes !


On peut dire que dans la toute première partie de son existence, le Nombre SEPT ne fut pas favorable à Valentine mais, comme nous allons le découvrir, les natifs qui ont ce nombre dans leur CHEMIN de VIE sont branchés en direct avec le CIEL. Ce qui leur donne la capacité de faire face aux tourments terrestres et de se redresser en toutes circonstances.


Le mathématicien et observateur scientifique Arnold Rettenbacher qui s’intéresse à l’Univers a étudié le CIEL de Mme FRAYA au moment de sa naissance et voici ce qu’il nous dit :

« En cette soirée du 20 Mai 1871, le Soleil est couché, la Lune également – il est 22 heures et elle est sous l’horizon, elle suit le même parcours que le Soleil ces jours-ci, tous les deux sont incontestablement dans la Constellation du Taureau qui est le Signe astrologique Sidéral de Mme Fraya ; qui plus est, c’est la nouvelle Lune – même si elle avait été au-dessus de l’horizon elle aurait été invisible.

On peut distinguer sa position sur le cliché joint version rouge, elle est située proche du T du mot du TAUREAU.

Cette absence du Soleil et de la Lune rend la nuit noire et offre un magnifique spectacle d’étoiles et de planètes qui brillent par milliers – On remarquera la présence de JUPITER, VÉNUS et URANUS, toutes trois dans la Constellation des Gémeaux, Constellation dont les deux têtes sont représentées par les célèbres Castor et Pollux.


Fait intéressant : la PLANÈTE 9 dite PLANÈTE X passe dans la Constellation d’Orion (voir les photos-simulations ci-après).

Le CIEL en cette soirée est très riche de nombreuses influences qui vont selon toute vraisemblance influencer le destin, la vie et le caractère de Mme FRAYA »

VISION NOCTURNE de la LUNE en TAUREAU (située au niveau du T). Une fine ligne horizontale représente l’horizon :


URANUS, VÉNUS et JUPITER dans la Constellation des Gémeaux avec Castor et Pollux :


On aperçoit MARS en LION à 22 heures le 20 05 1871

(Sous la patte arrière gauche) :



POSITION du SOLEIL sous l’HORIZON en TAUREAU :


NOUVELLE LUNE & SOLEIL en TAUREAU, quelques heures avant sa naissance :



Notre TAUREAU né le 20 05 1871 à 22 heures (ou 10 heures du soir) a un ascendant CAPRICORNE qui se trouve en Maison X.

ASCENDANT CAPRICORNE

Notre taureau a dans son CIEL deux magnifiques Étoiles : Bételgeuse et Aldébaran .


Voyons quelles sont leurs particularités :

* BÉTELGEUSE est une super géante rouge dans la Constellation d’Orion, elle est sur son épaule, c’est la huitième étoile la plus brillante du Ciel et c’est l’une des plus grandes étoiles connues de la voie lactée ; à sa surface, la Nasa a observé des bulles bouillonnantes identiques à de l’eau bouillant dans une casserole – elle est mille fois plus grosse que le Soleil…


(Photo : Agence Science Presse)


Si l’on regarde la photo du TAUREAU (nouvelle Lune en Soleil ci-dessus) on voit que Bételgeuse, Bélatrix, planète 9 et Orion sont très proches et que Bételgeuse est à la Pointe de la corne droite du Taureau !

ALDÉBARAN est une étoile géante orangée, la plus brillante de la Constellation zodiacale du Taureau et la treizième étoile la plus brillante du Ciel nocturne. Actuellement la sonde spatiale américaine Pionner 10 se dirige vers elle – le nom Aldébaran signifie « le suiveur » en référence à l’étoile qui suit les Pléaïdes dans leur course à travers le Ciel nocturne.


* Ces deux magnifiques étoiles présentes dans le Ciel nocturne au moment de la naissance de Mme FRAYA ne pouvaient qu’envoyer des « vibrations célestes » intenses qui auraient une influence sur sa personnalité et son âme, telle est ma conviction. Nous allons le découvrir en analysant le Nombre 7 qui est le sien.


Voyons avant la magnifique photo de l’étoile ALDÉBARAN ci-après, la plus brillante de la Constellation du TAUREAU :


Et comme l’a dit Arnold Rettenbacher : « le Ciel ce soir-là était très riche de nombreuses influences qui allaient avoir un impact sur la VIE, le DESTIN et le CARACTÈRE de Mme FRAYA.

La signification du Prénom VALENTINE va se révéler dans sa devise « Celle qui avance, celle qui fonce », ajouté à cela le savant calcul de sa personnalité qui nous donne son évaluation en pourcentages :

* Émotivité ……………………………… 40 %

* Activité …………………………………..99%

* Intelligence……………………………… 97%

* Affectivité………………………………. 80%

* Sensorialité……………………………… 98%

Total ……= 414 %


Avec un tel potentiel chargé de vibrations célestes importantes comme nous l’avons constaté dans son CIEL, la petite Marie, Marguerite, Cécile, Clotilde, Valentine Dencausse = 47 lettres = 11 attirera le Monde entier au 11bis de la rue d’Édimbourg où se tiendra plus tard son Cabinet de Consultations et de Voyance.


Elle portera le nom d’une Déesse germanique :

F R A Y A

Dont les voyelles A + A sont égales à 1 & 1 ou 11

Tout comme Valentine : A + E + E + I = 1 + 5 + 5 + 1 = 12

Les voyelles de Dencausse sont : E + A + U + E :

= 5 + 1 + 21 + 5 = 32

L’ensemble des voyelles de Valentine Dencausse est égal au Nombre 12 + 32 = 44 = 8

Constat : le 8 correspond à son année de naissance (1+8+7+1= 17 = 8) et au nombre de ses réincarnations 8.


Pour obtenir le nombre des réincarnations on additionne les deux derniers chiffres de l’année de naissance – donc : 7+1= 8.

Mais revenons au Nombre 7

La SDN (Science des Nombres) est Formelle : l’ÂME de Mme Fraya fut gratifiée dès sa naissance de la magie du Nombre SEPT

* La SDN est Formelle : l’ÂME + la PERSONNALITÉ de Mme Fraya correspondent au Nombre SEPT (total des pourcentages ci-dessus = 414 = 4 + 1 + 4 = 9)

7 + 9 = 16 = 7

Avec le Nombre 11 que nous avons rencontré à plusieurs reprises, Mme Fraya a reçu la capacité de « GUIDANCE » grâce aux « vibrations angéliques » de ce Nombre qu’elle emporta avec elle à l’heure de sa mort à l’âge de 83 ans (8+3=11).

La Science des Nombres est formelle : le Nombre 7 correspond bien à son CHEMIN de VIE.

Son CODE SECRET – le Nombre 189 – correspond à son ÂME plus sa PERSONNALITE et/ou :

1+8+9 = 18 = 9 et 414 = 4+1+4 = 9

QU’EST-CE QUE LE NOMBRE 7 ?

Il procure à celui ou celle qui le possède une Vie intérieure très riche et remplie de Sagesse. Il dote son protégé(e) d’une forte intuition et lui donne le pouvoir de clairvoyance. À cela s’ajoute la capacité du discernement.

Ainsi, les émotions, les secrets, le mensonge, l’égoïsme, la destruction, les accidents, les maladies, la criminalité étaient immédiatement ressentis par la voyante, elle voyait TOUT à tout moment, l’examen des mains n’était que le LIEN de son DON. Madame FRAYA était une grande VOYANTE !

Ses déclarations étaient parfois brutales, il lui fallait tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de les exprimer !

(Il faut lire l’ouvrage de la journaliste Simone de Tervagne « Mme Fraya m’a dit » pour le constater)

Dans ses consultations, elle était organisée, scrupuleuse et ne se vantait jamais de ses capacités, de ses compétences ; ses consultants s’en chargeaient à sa place, pensait-elle.


En Société, elle accrochait son public grâce à son charme indéniable et à son charisme. Son esprit s’évadait parfois – on le lui faisait remarquer – elle répondait alors « je réfléchis ». Elle était ainsi, Mme Fraya. Elle avait besoin d’observer, de comprendre, de découvrir les gens et les choses qui l’entouraient. Elle était la curiosité par excellence à la fois philosophe et mystique. Sa pensée était en direct avec l’AU-DELÀ disait-on parfois d’elle.

Elle était généreuse dans ses sentiments autant que dans sa vie quotidienne avec ses proches comme sa fille qui ne manquait pas une occasion d’en abuser.

Cette femme inspirée avait le goût du calme et de l’indépendance mais aussi de la solitude et du renoncement. Elle avait refusé plusieurs demandes en mariage après son divorce ; son BUT était de donner un « sens à sa vie » autre que familial. À travers l’étude des mains qui se tendaient vers elle, elle comprenait leur subtilité, disait que dès la naissance TOUT y était inscrit ; elle mettait du spirituel dans ses révélations : « je suis là pour spiritualiser la matière », disait-elle, les vibrations célestes que je ressens m’aident à expliquer la « logique terrestre » dans laquelle se trouvent mes consultants. Elle leur disait que les lignes de leurs mains ressemblaient à des diamants parfois brillants parfois plus sombres, elle devait faire très attention à ses propos pour leur présenter les événements parfois tragiques qui les frappaient. Elle les invitait à prendre du recul, de la distance à comprendre ce qu’ils cherchaient à exprimer à travers leurs mains, car TOUT a un « sens », disait-elle…


Elle était pour ses consultants un Maître de Guidance grâce à son Nombre 11.

Son Nombre 7 lui apporta l’abondance divine, la compréhension de la totalité de l’Univers, le devenir et l’évolution de l’être. Il favorisa ses travaux de l’esprit, sa vie intérieure et tout ce qui avait un rapport avec la recherche et l’analyse de ses consultants qu’elle n’avait aucune difficulté à comprendre, en un mot c’était une INITIÉE !

« Mon Ange gardien me guide », disait-elle, « grâce à lui je suis inspirée, orientée. Il apparaît parfois de façon soudaine pour m’aider à résoudre une situation compliquée. Il m’oblige à lever les yeux vers le Ciel pour constater sa présence providentielle ; son amour se manifeste dans des moments dramatiques où il est question de sauver une vie, ce sont les énergies d’URANUS qui se manifestent en lui et qu’il me transmet alors. C’est un Ange Chérubin, un Ange-refuge pour moi, il me rappelle que je suis toujours la bonne Intermédiaire pour apaiser les passions qui agitent les cœurs, pour apporter la paix et le calme aux âmes troublées, il mêle son souffle à mon souffle » …