Durant son enfance passée en région lyonnaise, Marie connut sur sa commune plusieurs familles descendant de cagots. Les cagots étaient les charpentiers attitrés de l'Eglise. Sous le règne de Louis XIV, Bastien, jeune cagot, se rebelle contre son sort, et son amour pour une jeune bourgeoise lui fait braver tous les dangers.

 

De l'année du couronnement de Charlemagne  à Louis XIV, en France mais aussi dans divers pays d'Europe, vivait un peuple à part sur lequel circulaient de nombreuses rumeurs. Ces gens avaient reçu l'appellation de "cagots". Il s'agissait de parias qui avaient l'obligation de couvrir totalement leur corps et leur visage sous un vêtement long et noir, arborant sur l'épaule un insigne représentant une patte d'oie. Ils n'avaient pas le droit de vivre en ville, de boire aux fontaines publiques, ne devaient toucher aucun aliment mis en vente, ne pouvaient se marier qu'entre eux, n'avaient pas le droit de toucher les sujets ordinaires et n'avaient le droit d'exercer que la profession de charpentier, et, d'une manière générale, les professions du bois. Contrairement à une idée répandue, ils n'habitaient pas que dans le Sud-Ouest, étant notamment présents dans la région lyonnaise.

Annexes historiques dans le livre.

 

Edité en 2005

ISBN : 2-9515059-4-9

300 pages

Marie Roca - Le captif de Saône

20,00 €Prix